Category Archives: FinBank Updates

Salvator NDIKUMAGENGE, un agent FinBank Kumuhana de NYAKABIGA nous parle de PesaFlash !

WhatsApp Image 2018-10-02 at 14.02.06Avec son service PesaFlash, la FinBank fournit une large gamme de services et apporte la banque jusque dans vos téléphones. De nombreuses facilités, des usages multiples et des clients satisfaits. PesaFlash fonctionne grâce à un réseau de plus de 1000 agents répartis dans tout le pays pour mieux servir les utilisateurs du service pour les retraits, les dépôts, les transferts, etc.

Aujourd’hui, nous avons rencontré Salvator NDIKUMAGENGE, un agent FinBank Kumuhana de Nyakabiga I, 5e avenue numéro 2.

 

Comment répond la clientèle au service PesaFlash ? Combien sont-ils ?

Nous avons une assez grande clientèle qui requiert le service PesaFlash, ils s’y habituent de plus en plus. Avec le temps, les gens se rendent compte que c’est un très bon service. Ils viennent donc pour des ouvertures de comptes, pour faire des dépôts (gratuitement). On leur dit qu’ils peuvent payer la scolarité de leurs enfants avec PesaFlash, mais aussi acheter leur bouquet Startimes. En plus, l’ouverture de compte, c’est gratuit, il suffit d’avoir votre carte d’identité.

Un autre avantage important, c’est qu’avec PesaFlash, il y a la possibilité d’acheter des unités quel que soit votre réseau (smart, Econet leo, lumitel). Vous le savez certainement, des fois on est loin des boutiques alors que l’on a besoin de communiquer vite fait. Pouvoir acheter son crédit avec PesaFlash, c’est du pain béni.

Quels sont les services les plus demandés ?

Nous aidons surtout nos clients à faire des dépôts sur leur compte. Nous ouvrons aussi beaucoup de compte par jour. Et comme je le disais plus haut, c’est gratuit. Nous aidons aussi nos client à connaitre toute la gamme de facilités qu’ils peuvent avoir grâce à PesaFlash, même sans passer par nous, comme payer les frais scolaires, acheter son bouquet TV, acheter des unités, KopaFlash , etc.

Pour ceux qui font des retraits, quel est le plafond que tes clients ne peuvent pas dépasser ?

Je suis en mesure de donner jusqu’à un million de francs burundais.  C’est du moins ce que me permet ma capacité financière. Bien sûr, toutes les sommes inférieures à un million, on peut les donner plusieurs fois par jour, sans difficulté aucune

Y a-t-il une condition préalable pour faire un dépôt ou un retrait ?

Pas du tout. Sauf bien sur qu’il faut avoir ses papiers d’identité avec soi, afin que nous puissions confirmer que c’est la bonne personne avant d’entamer la transaction.

Pour des personnes qui ne maitrisent pas bien ton quartier, peut-on avoir tes contacts pour leur faciliter la tâche ?

Avec plaisir ! Mon numéro c’est 71 328 708 ou 69 501 454

Merci beaucoup Salvator. Passez une bonne journée et bonne réussite avec PesaFlash.

La FinBank marque sa volonté d’accompagner le Burundi dans sa marche vers la modernité

Jean-Pierre NIYONGABO, Directeur Informatique à la FinBank

Jean-Pierre NIYONGABO, Directeur Informatique à la FinBank

Le 20 septembre 2018, la FinBank signait un mémorandum d’entente avec l’Office Burundais des Recettes (OBR) qui lançait officiellement le nouveau système de paiement électronique des droits et taxes douaniers. En plus de faciliter les transactions entre l’OBR et les contribuables, ce partenariat affirme la volonté de la FinBank d’accompagner le Burundi dansa sa marche vers la modernité.

A travers ce nouveau système, la FinBank met à profit ses compétences en matière de transactions électroniques pour la facilitation du quotidien des burundais. « En tant que banque, nous mettons normalement en œuvre un moyen de paiement électronique afin que nous puissions nous intégrer à l’OBR et faire toutes les transactions électroniques. Ce qui sera plus facile et plus simple pour le client », nous explique Jean-Pierre NIYONGABO, Directeur Informatique à la FinBank.

Pour Mr NIYONGABO, le lancement de ce nouveau système est vraiment l’occasion pour le Burundi d’aller encore plus loin dans le développement de systèmes de paiements électroniques. « Nous entrons aujourd’hui dans l’ère du paiement électronique des transactions. Vous savez, une fois que vous vous lancez dans ce secteur, vous ne pouvez plus vous arrêter. »

Par ailleurs, la FinBank souhaite élargir le système et le rendre accessible à toute la population burundaise. Les burundais pourront dans un avenir proche avoir la possibilité de payer leur taxes et impôts via des services de paiement électroniques qui auront pour vocation de faciliter le quotidien de tout un chacun.

Il est important de signaler que la FinBank est aujourd’hui un des leaders dans le mobile banking avec le service PesaFlash qui permet à ses clients d’effectuer toutes sortes d’opérations bancaires de manière simple et rapide via son téléphone portable. Pour Jean-Pierre NIYONGABO, la présence des services de Mobile Banking associée à d’autres systèmes comme celui lancé avec l’OBR, permettra à la population burundaise de disposer de tous les moyens de faciliter leurs opérations bancaires, qu’ils soient sur le territoire national ou à l’étranger.

Partenariat OBR-FINBANK: Lancement officiel d’un système de paiement électronique des droits et taxes douaniers

4A3A5005C’était ce jeudi 20 septembre 2018 vers 15h dans les enceintes de l’hôtel club du lac Tanganyika que l’Office Burundais des Recettes(OBR) en partenariat avec FINBANK ont pris part aux cérémonies de lancement officiel d’un système de paiement électronique des droits et taxes douaniers. Il s’agit d’un nouvel outil qui vient diminuer les tracasseries administratives lors des déclarations. Désormais, en plus de paiements manuels vous pourrez aussi payer de façon électronique.

C’est en présence de l’Admininistrateur Directeur Général de la Finbank Joe Dassin Rukundo, du commissaire Général de l’OBR, de Madame le Secrétaire permanent au Ministère des Finances, du Budget et de la coopération au développement économique, du secretaire permanent au Ministère de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage, des représentants des entreprises publiques et privées qu’a été officiellement lancé les cérémonies de présentation d’un système de paiement électronique des droits de douanes .

4A3A4936

« Un pas important dans la modernisation des services de douane… »

L’administrateur Directeur Général de la Finbank, Joe Dassin Rukundo, qui a ouvert par son discours lesdites activités s’est dit satisfait du pas franchi par les services de douanes burundais. Il a indiqué : « Non seulement c’est un pas important de modernisation des services de douane mais également c’est un système qui va accroitre les recettes douanières et stimuler la croissance économique ».Il renchérit « on va ouvrir autant de guichets pour faciliter ces paiements  qui vont se faire en 3 modes : le versement en espèces, une cheque certifié et un transfert ». A toutes ces transactions la présence physique de l’importateur ou de son agent sera de mise.

4A3A4982« Même efficacité et professionnalisme », c’est ce qu’a promis M. Joe Dassin à l’OBR. « Nous allons travailler avec les banques et l’OBR pour s’assurer que le virement leur parvient ». Il a terminé son discours en invitant d’autres banques à adopter ce nouveau système. Par là, il a tenu à préciser « nos guichets seront ouverts à partir de ce vendredi 21 septembre 2018 pour accueillir vos virements ».

« Gain en temps, Gain en coûts »

Comme un slogan face à ce nouvel outil, c’est ce qui apparaissait sur les T-shirts de la délégation de l’OBR présente. Le commissaire général de l’OBR, Monsieur Audace Niyonzima a énuméré les bienfaits de ce nouvel outil qui sont le gain en temps et en coûts, la réduction des délais de dédouanement, la  limitation des fraudes et falsification des documents, la  simplification et la rapidité des procédures. Il a ajouté : « nous voulons optimiser les recettes en offrant un service de qualité».

4A3A4850Par après ils ont procédé à la démonstration de ce nouveau système. Il se fera en 3 étapes :   “en premier lieu, l’établissement de la déclaration en douane, en deuxième lieu, le paiement électronique à la banque, on lui remet le reçu de paiement en dernier lieu, l’operateur économique l’achemine vers les services de douane qui vont lui remettre la quittance. Si la déclaration est payée à la banque, cela apparaitra directement dans les logiciels de l’OBR ».  

 

« C’est un projet qui vient à point nommé… »

C’est ce qu’a indiqué Madame le secrétaire permanent au Ministère des Finances. Par là, elle a lancé officiellement ce système de paiement électronique des taxes douanières. Elle a tenu aussi à remercier les bailleurs de fonds dont l’Union européenne a travers le Common Market for Eastern and Southern Africa(COMESA).

4A3A4942De l’autre côté, le président de l’Association des agences en douane et transitaires, Philippe Ndikumana a exprimé sa satisfaction face à ce nouveau système. “Le monde d’aujourd’hui est digitalisé. C’est un outil qui va nous aider en tant que service facilitateur. Mais aussi cela évitera de longues files d’attente .Même si les débuts sont difficiles, nous espérons que les contribuables vont l’adopter ».

Echange des mémorandums entre l’OBR et la Finbank

La première partie de la séance dédiée à la présentation de ce nouveau système de paiement électronique des droits de douane a été suivie d’un échange de mémorandum entre le commissaire de l’OBR et l’ADG de la Finbank assistés de Madame le secrétaire permanent au Ministère des Finances.

4A3A4970

Quid de la procédure classique?

Avant la mise en place de ce nouveau système, les hommes d’affaires amenaient leurs marchandises et puis ils retiraient une déclaration au niveau des services de douane. Par après, ils cherchaient un déclarant et lui donnaient de l’argent pour aller payer manuellement auprès de l’OBR. A ce moment là, on vous remettait la quittance attestant le paiement de vos marchandises. Ceci était le plus souvent sujet à des fraudes. Avec ce nouveau système, il y a la plus value, le déclarant va se diriger directement à la Finbank pour payer.

4A3A5011Tous les intervenants sont revenus sur les bienfaits de ce nouvel outil de paiement électronique des droits de douane. Ils ont lancé un appel aux autres banques ainsi qu’aux déclarants à se familiariser avec ce nouveau système. Les cérémonies ont été clôturées par un cocktail offert par les deux institutions.

 

 

 

 

 

JOB ADVERT FOR A HEAD INTERNAL CONTROL AND COMPLIANCE

We-are-heringFINBANK S.A is looking for a self-motivated, qualified person with the right attitude and a passion for the customer to join our team in the following position:

 

TITLE: HEAD INTERNAL CONTROL AND COMPLIANCE

 

Key Functions & Responsibilities

 

Reporting to the Managing Director, the Head Internal Control and Compliance will be assigned the following functions and responsibilities:

 

  • Establish and implement policies and investigate thoroughly on violations;

 

  • Conduct training and do frequent reporting on a number of issues;

 

  • Identify, assess, monitor, control and report compliance risks according to the type and frequency of monitoring in relation to the bank’s scale of the activity;

 

  • Ensure the quality and the accuracy of bank operation records, conditions of registration, conservation and availability of the information;

 

  • Control and ensure total compliance with all regulations by liaising with stakeholders on resolution of matters arising and maintenance of monitoring records, ensuring that matters are followed up and resolved appropriately within the agreed timescales;

 

  • Establish and ensure compliance with processes and systems for regulatory requirement of Money laundering and terrorist financing;

 

  • Implement and manage national and international rules and regulations;

 

  • Provides regular training for newly hired employees and other banking staff, particularly when laws change;

 

  • Manage relationship with regulatory/supervisory bodies and correspondents of the bank;

 

  • Provide leadership support to direct and coordinate work efforts;

 

  • Perform other functions as assigned by the Management.

 

Position requirements

  • Minimum of 3 years post qualification experience in Audit, Compliance & Internal Control within the Financial Services Industry, of which at least 2 must have been in the Banking Sector.
  • Experience in Information Technology either from  audit, risk or control
  • Maximum 40 years
  • Bilingual ( French , English)

 

Additional Skills / Competence Requirements

Required Knowledge, Skills & Abilities

 

  • Information Technology control skills
  • Good Understanding of Information Technology processes and procedures
  • Banking Operations ( Domestic & International Operations)
  • Working knowledge of anti-money laundering laws
  • Accounting
  • Credit Analysis / Appraisal
  • Operational risk
  • Assets & Liabilities Management
  • Financial analysis / interpretation
  • Transformative skills and strong sense of Responsibility

 

Generic Skills

  • Integrity and Discretion
  • Initiative/ Proactive
  • Entrepreneurship
  • Analytical skills / Problem solving
  • Resilience, Tenacity and Integrity
  • Interpersonal skills
  • Communication (oral & written)

 

Supervisory Skills

  • Leadership
  • Coaching /Leadership / Influencing
  • Initiative/Entrepreneurship/ taking ownership
  • Team building / Conflict management
  • Organization & Coordination
  • General managerial /Administration

 

Application

If you meet the above requirements, please submit your application letter including a detailed

Curriculum Vitae, daytime telephone contact and email address, copy of your ID, Copy of your diploma & Certificates to:

 

Email: HR@finbank.bi

 

The deadline for receiving applications is August 24, 2017 at 5:00 P.M

La FinBank se rapproche toujours plus de la population et des jeunes

4A3A2326

Au-delà d’être une banque, la Finbank est également un partenaire de la société burundaise. Elle prend part à la vie de la population et l’accompagne dans son quotidien. Cette attention s’est faite sentir lors des travaux communautaires puis lors du championnat National de Danse « Battle Free Style » le samedi 30 juin dans la commune de Kamenge.

Accompagné par les jeunes de l’Association des Jeunes Sportifs du Burundi (AJS), les agents de la Finbank ont pris part à ces travaux communautaires prêtant ainsi main forte à cette population burundaise présente sur les lieux.

4A3A2305

Ces travaux ont également vu la présence du Maire de la ville de Bujumbura et du Président de l’Assemblée Nationale qui a remercié la Finbank de faire partie de ces entreprises pour qui le bien-être de la population compte. Il a ensuite encouragé la Finbank à continuer à accompagner la population burundaise, aussi bien en travaillant d’arrache-pied pour l’inclusion financière mais également dans ces œuvres.

Plus tard dans l’après-midi se tenait la finale du Championnat National de Danse « Battle Free Style » au lycée du Lac Tanganyika. Un évènement organisé par l’AJS et qui mettait en compétition 3 groupes de danse qui au bout d’un concours acharné, a vu la victoire des danseurs du Lycée du Lac Tanganyika. Remettant la coupe au vainqueur de la compétition, M. Rukundo Joe Dassin, Directeur Général de la Finbank, a félicité l’AJS pour son initiative et a encouragé l’association à toujours pousser les jeunes vers des activités saines et productives. Il a par ailleurs réitéré la volonté de la FinBank de soutenir la jeunesse et de les accompagner.

4A3A2597

La FinBank continue ainsi sa mission d’accompagnement de la population burundaise aussi bien par les services bancaires que par les œuvres sociales en mettant un accent particulier sur la jeunesse. Cette dernière qui constitue l’avenir de notre nation.

Championnat national de danse « Battle Free Style » : La FinBank finance l’événement

IMG_0109

Après avoir récemment soutenu la première édition du All Star Game et le 5è slalom de Bujumbura, la FINBANK poursuit ses objectifs sociaux en sponsorisant la finale de la 6ème édition du championnat national de danse « Battle Free Style » qui se tient ce 29 et 30 juin au Lycée du Lac Tanganyika.

Au cours de la conférence de presse tenue ce mercredi 27 juin au Tanganyika Hotel Fresh Air dans l’objectif de présenter le programme de cette finale, Cédric NIMPAGARITSE, président de l’Association des Jeunes Sportifs (AJS) qui organise ce championnat, s’est dit très satisfait du soutien apporté par la FINBANK dans le déroulement des activités de ce championnat.

IMG_0065

« Leader en termes d’innovations bancaires au Burundi avec l’introduction du compte PesaFlash qui permet à nos clients d’effectuer différentes opérations bancaires à l’aide d’un téléphone mobile, nous sommes très impliqués dans les activités de la jeunesse car elle représente l’avenir du pays » a tenu à préciser Clovis NDONKEYE, responsable national des opérations de vente à la FINBANK.

Il a renchéri son propos en rappelant au jeune public présent lors de cette conférence qu’à travers ses objectifs socio-économiques, la FINBANK ne ménage aucun effort dans le soutien des initiatives de la jeunesse car cela contribue dans le développement du pays.

Pour rappel, c’est dans le souci d’atteindre la majeure partie de la population non bancarisée que la FINBANK a lancé le système bancaire appelé « Finbank Kumahana ». Ce dernier permet aux débouchés commerciaux comme les magasins et les supermarchés d’agir en quelque sorte pour le compte de la FINBANK.

Un an après le lancement de « Finbank Kumahana », la FINBANK compte plus de 1000 agents commerciaux actifs à travers tout le pays qui travaillent 7j/7, 24h/24, dans le but de mieux répondre aux attentes de la clientèle.

FINBANK S.A. : JOB ADVERT- Executive Trainee

We-are-hering

Finbank is looking for young motivated, intelligent and hardworking individuals to join the bank as Executive Trainees. The Executive trainee program is an annual program in which the bank seeks to identify and develop young motivated individuals to be future leaders of the bank.

The individuals should be top candidates with an excellent academic record and are great team players.

Once you join, you will undergo an intensive training and rotation program that will give you a holistic picture of bank operations. You will develop leadership skills, interdisciplinary competence, a solution oriented approach and an appetite for continuous learning. These are the skills that will be critical for building a successful banking career with Finbank.

To succeed, you will need to be a self-starter, hardworking, innovative and intelligent with an attitude for taking ownership of your decisions and actions.

The recruitment process will include an aptitude test, a presentation on a topic and an open oral interview in front of select panel of interviewers and finish off with a last interview for the final evaluation of the candidate.

Position requirements

  • Hold at least a Bachelor Degree in any of the following fields: Business, Accounting, Mathematics, Information Technology, Computer Sciences or any other University Degree deemed to have a sufficient component;
  • Age: maximum 26 years old;
  • To be bilingual French & English;
  • To be Burundian;

Application

If you meet the above requirements, please submit your application letter including detailed updated curriculum vitae (in Word format), certified copy of degree/diploma/certificates, transcripts of grades of University, a certificate of good character and conduct, a reference letter and/or an employment certificate from the former employer (s) / internships done / club (s) membership, to:

Head Human Resources: Email: HR@finbank.bi

FINBANK S.A

P.O BOX 2998

BUJUMBURA-BURUNDI

 

Deadline for receiving applications is June 25th, 2018 at 5:00PM

 

Only shortlisted candidates will be contacted for the recruitment process.

 

 

Team building : Journée loisir pour relâcher la pression et resserrer les liens au sein du service « retail »

4A3A7265Offrir un moment de répit pour ses agents et permettre une meilleure cohésion entre les travailleurs d’un même service, tel était le but de la journée récréative qu’a organisé le service Retail de la Finbank ce vendredi 9 mars. Les agents de ce service ont passé un après-midi de loisir au bord de la plage. Un moment de détente dont ils avaient sûrement besoin.

 

L’objectif principal de cette journée de loisir était le renforcement des relations entre les agents du service « retail », comme nous l’explique Excellent, chef du département : « nous avons voulu organiser ce genre d’activités qui réunissent l’équipe, qui renforce l’esprit d’équipe. C’était une façon de sortir les agents du bureau, de les amener à s’ouvrir, à penser à autre chose que le travail. Mais également à se connaître les uns les autres dans la façon de réagir. Cela permet de renforcer la cohésion d’équipe, de penser en équipe, de voir les côtés positifs et de renforcer le côté social du travail »

4A3A7428

Un avis que partage Parfait du service « retail », « cela était une bonne occasion de me familiariser avec mes collègues avec mon chef notamment. Vous savez on passe beaucoup de temps dans le cadre du travail et les choses sont souvent très carrées. Il y a la hiérarchie qui intervient à tous les niveaux. Mais lors de cette journée, l’ambiance était bonne, on s’est amusé et c’était bien », nous dit-il.

 

Selon Excellent NIMUBONA, ce genre d’activité fait partie de la nouvelle politique du département « retail » de la Finbank. En effet, étant un département qui travaille sous un stress permanent, ce genre d’activités permettent aux équipes de relâcher la pression pour une efficacité optimale au travail.

Journée Internationale de la Femme : FRIDA IRAKOZE confie « J’aime apprendre , je suis ambitieuse »

Frida IRAKOZE travaille qu sein du département Retail à laFINBANK

Frida IRAKOZE travaille qu sein du département Retail à la FINBANK

Frida IRAKOZE travaille à la FINBANK. Elle tient actuellement le rôle de responsable marketing à l’intérim et fait un peu d’administration dans le service Retail. Lorsqu’elle rejoint la FINBANK en avril 2017, elle était loin de se douter que sa carrière suivrait un trajectoire aussi rapide qu’étonnante.

Il faut dire qu’elle a eu beaucoup de chance. Au départ, Mlle Irakoze rêvait de faire la médecine et de devenir médecin. Mais les choses changent dans la vie et elle s’est trouvée à suivre des études de Business Administration à l’université. Là déjà, elle sentait qu’elle pourrait s’orienter vers la banque.

En 2016, elle obtient sa licence à l’université et fait des stages dans différentes institutions. C’est alors qu’elle voit une annonce pour un poste à la FinBank. Sur le coup, elle n’est pas très séduite mais elle est réaliste alors elle prend les choses en main. Frida raconte : « le poste n’était pas vraiment intéressant mais il fallait que je trouve un boulot. Ils cherchaient un « Direct Sales Représentative » ou DSR.  C’est un peu le travail d’aller sur terrain, de parler avec les clients, d’ouvrir des comptes, etc.  Ce n’était pas mon genre parce que je ne suis pas très bavarde de nature mais je me suis dit que comme c’était un boulot et que j’en avais besoin, il fallait que je tente ma chance. J’ai postulé et voilà où j’en suis aujourd’hui »

Progression

Frida a surement fait bonne impression puisque trois mois plus tard, elle change de poste et atterrit dans un bureau. Elle est appelée à faire le «  Retail reconciliation ». Pour les non-initiés, c’est un terme technique de la comptabilité qui décrit l’action réconcilier les comptes de la banque et ceux de l’extérieur.

Plus récemment, elle était appelée à remplacer momentanément la responsable marketing tout en continuer à assurer un rôle administratif au sein du département Retail. Et elle s’en réjouit : « J’aime apprendre, j’aime le défi. Je me dis je vais satisfaire les attentes de mes supérieurs et je le ferai. Je travaille à la Finbank pour la Finbank mais avant tout c’est pour moi que je travaille. Je vais grandir et j’aspire a beaucoup plus. Je suis un peu ambitieuse », dit-elle.

Place de la femme

« Quand on a fait le recrutement, on était 300 candidats, 4 ont été retenus et il y avait 2 filles et deux garçons. Une parité parfaite ! J’ai beaucoup aimé ce geste », démarre-t-elle.

 

Frida IRAKOZE travaille au sein du département Retail à laFINBANK

Frida IRAKOZE travaille au sein du département Retail à la FINBANK

« Au sein de la FINBANK, les femmes sont valorisées. Par exemple la directrices des ressources humaines est une femme, la directrice des opérations est une femme. Ce sont des signes que la femme a sa place ici », poursuit-elle.

Un message pour les femmes et jeunes filles ?

« Mon message est on est sur un même pied d’égalité. Ce qu’un homme peut faire, une femme peut le faire. Il faut juste beaucoup plus de détermination à cause des idées préconçues par  la société à l’égard  femmes. Les temps évoluent,  La femme se doit de cultiver son intelligence, elle se doit de rêve, elle se doit de chercher son autonomie financière, elle se doit de  travailler aussi durement que l’homme car rien ne va tomber du ciel. La femme doit se dire qu’elle peut et elle pourra. », Insiste-elle.

Un conseil pour une jeune fille qui voudrait travailler à la banque ?

 

FRIDA IRAKOZE pose avec des collègues

FRIDA IRAKOZE pose avec des collègues

«Travailler dans une banque, comme travailler dans n’importe institution exige d’être efficace dans son boulot et d’apporter une valeur à ce que l’on fait. Gérer le stress et travailler avec l’autre importe beaucoup. L’estime de soi, le sens de l’organisation, le respect des normes internes sont  des qualités qu’il faut cultiver. », Conclue-t-elle

 

Journée Mondiale de la Femme : rencontre avec Lyse Honorine UMUTONI, responsable des Opérations à la FINBANK

Lyse Honorine UMUTONI, directrice des opérations à la FINBANK

Lyse Honorine UMUTONI, directrice des opérations à la FINBANK

Alors que le monde entier célébrait la Journée Internationale des Droits de la Femme, les femmes à la FINBANK étaient à l’honneur. Nous avons profité de cette occasion unique pour rencontrer Mme Lyse Honorine UMUTONI, une cadre à la FINBANK qui symbolise très bien l’ascension d’une femme dans une institution financière. Elle nous raconte son parcours, les clés du succès, l’importance de la femme dans une entreprise ainsi que la place de la femme au sein de la FINBANK !

Inspirez-vous !

 

Bonne fête de la femme ! Si vous voulez bien vous présenter…

Merci ! Je m’appelle Lyse Honorine UMUTONI, je suis présidente de l’association AFEFIN, c’est-à-dire l’Association des Filles et des Femmes de la FINBANK et aussi je suis le responsable des Opérations de toutes les agences de la Finbank

Cela fait combien de temps que vous êtes à la FinBank ?

Cela fait exactement 10ans que je suis au sein de cette banque. Avant je travaillais pour une compagnie de télécommunication

Donc vous êtes passé des télécoms à la banque ?

Oui, parce que j’avais le souhait d’être une banquière. C’était dans mes rêves. Je me rappelle que lorsque je suis venu postuler, on me disait que je n’avais pas de chance d’avoir une place dans cette banque. Je me suis dit « je vais y aller quand même ». J’ai ensuite postulé et j’ai eu le poste.

Votre passion pour la banque, ça remonte à quand ?

Je pense que c’était lorsque je terminai mes études universitaires. Je voyais comment les banquiers se comportaient et je me disais « je veux être comme ça ».

Depuis que vous avez rejoint la FINBANK, qu’avez-vous appris ?

Au cours des 10 ans que je viens de passer au sein de cette banque, j’ai fréquenté différents départements. Avant j’étais une personne qui était un peu timide. Je ne pouvais pas m’exprimer devant les gens, je ne pouvais pas tenir une conversation facilement. Aujourd’hui, je n’ai plus honte, je peux me tenir devant une grande foule de gens et m’exprimer, je peux faire une présentation devant des experts sans problème.

Ce que j’ai aussi beaucoup aimé, c’est l’esprit d’équipe. La façon dont on travaille ensemble, la façon dont on s’entraide mutuellement comme des frères et sœurs et l’esprit de « Team Work »

10 ans dans une seule et même banque, ils ont dû vous séduire…

Oui, je remercie surtout nos dirigeants parce qu’ils savent bien manager les gens, ils sont tous près de nous, je dis-nous les femmes. Dans tous les départements, vous allez trouver une femme. Ça c’est bien !

Nous ne sommes pas dans une société où on va dire « une femme ne peut pas faire ça ou ça ». Vous voyez je suis responsable d’un département …nous avons des femmes chefs d’agences, des femmes caissières…

Je dirai aussi que notre management a à cœur de promouvoir des femmes. Ce ne sont pas toutes les sociétés qui ont cette vision. Ici à la FINBANK, le management donne de la valeur aux femmes. Ils nous montrent qu’il n’y a pas de différence entre une femme et un homme d’un point de vue professionnel. C’est ainsi que j’ai été séduit et que je suis resté aussi longtemps…

 

A l’extrême gauche , Mme Lyse Honorine pose avec des collègues

A l’extrême gauche , Mme Lyse Honorine pose avec des collègues

Quel message as-tu pour les jeunes filles et femmes qui nous lisent alors que l’on célèbre la journée internationale des droits de la femme ?

 

Le message que je peux lancer aux femmes c’est que si tu ne te donnes pas de la valeur, personne ne le fera pour toi. Si tu te dis je ne peux pas, les gens vont effectivement penser que tu ne peux pas. Il faut que les femmes aient confiance en elles et sachent se propulser vers l’avant. Une femme qui n’a pas confiance en elle ne peut pas aller loin.

Deuxièmement, il faut mettre fin à la culture qui veut que la femme doive rester à la maison. Aujourd’hui, ce que l’homme peut faire, la femme aussi le fait. Je vous ai donné l’exemple, je suis une femme, je suis responsable d’un département, je suis maitresse de maison, je suis mariée, j’ai des enfants et je m’occupe de mon foyer.

Donc je dirais que c’est le moment de s’estimer, de se valoriser, et d’essayer. Dans la vie, il ne faut pas dire « je ne peux pas le faire » alors que tu n’as pas encore essayé.

Le monde évolue. Vous voyez qu’il y a des femmes conductrices de taxi. Qui sait si un jour on n’aura pas une femme présidente de la République ?

Photo de famille avec ses collègues de la FINBANK le 8 Mars 2018

Photo de famille avec ses collègues de la FINBANK le 8 Mars 2018

Quelle est la valeur ajoutée des femmes dans une entreprise comme celle-ci ?

L’apport des femmes est d’abord l’amour ! Les femmes sont des gens qui sont bénies. Les femmes sont honnêtes. C’est par expériences que je vous le dis. Nous avons des caissières, des trésorières, je vois ce qu’elles font.

Il y a un proverbe burundais qui dit « Uwuhusha itunga ahusha umugore » (Celui qui rates une bonne femme, rates son avenir, NDLR). Ceci montre que la femme est le pilier du monde dans tous les secteurs.

Vous voyez dans la politique, dans le gouvernement, il y a des femmes. C’est-à-dire qu’il y a quelque chose que la femme peut apporter à la société que certainement l’homme n’a pas.